“Inchydoney Memories” élevage de lévriers Greyhounds en Bourgogne
“Inchydoney Memories”élevage de lévriers Greyhounds en Bourgogne

Un Greyhound en hiver

Greyhound et froid hivernal ne sont pas forcément synonyme d’incompatibilité chronique. Voici quelques précautions à respecter afin qu’un hiver rigoureux ne se transforme pas en enfer !

La Greyhound Breeze est bien parée pour affronter l’hiver canadien ! Photo : Myriam Parent

Comme tous les chiens, les Greyhounds supportent moins la chaleur que le froid. Mais, en raison de leur peu de graisse corporelle (5% en moyenne, contre une moyenne de 35% pour la plupart des autres races), de l’absence de sous-poils et les particularités de leurs systèmes respiratoire et sanguin, les Greyhounds sont en général plus sensibles au froid que les autres lévriers. Les coups de froid peuvent causer de sérieuses hypothermies. Un froid sec sera par ailleurs moins pénible à supporter qu’un froid humide. Par temps venteux, la déperdition de chaleur sera importante.

 

Un manteau enveloppant largement la cage thoracique permet de protéger les poumons pendant les longues promenades hivernales, par températures négatives. Vous pourrez éventuellement compléter l’équipement par un snood (cache-col couvrant les épaules jusqu’aux oreilles) et des bottes (sur terrain fortement gelé ou enneigé).

Après un sprint, Ethna apprécie souvent un rafraîchissement maison !

Sous la neige, votre Greyhound devra affronter simultanément froid et humidité. Avant de partir en promenade, appliquez une solution tannante sur les zones de contact. De retour, veillez à ôter les paquets de neige pris dans les poils, lavez, puis séchez soigneusement les jambes, et plus particulièrement les zones comprises entre les coussinets des pieds, ainsi que tous les endroits où la peau devient plus fine : oreilles, testicules, fourreau, abdomen... Appliquez ensuite une pommade grasse sur les zones pour éviter les gerçures. Attention, l’ingestion de neige, surtout en grande quantité, peut provoquer des désordres digestifs.

La plupart des Greyhounds adorent jouer et courir dans la neige, mais attention au terrain “piégeux” !

La réverbération sur la neige peut abimer les yeux. Même s’il existe des lunettes solaires ou des visières adaptées aux lévriers, consultez votre vétérinaire si vous prévoyez un séjour prolongé en montagne avec vos Greyhounds.

 

Le sel de déneigement peut provoquer des lésions de contact. Veillez à bien rincer les jambes et les pieds après les promenades. Les irritations cutanées entraînent des léchages sur la zone concernée, et l’ingestion de sel de déneigement peut provoquer une intoxication. Les premiers symptômes se manifestent par une soif intense, vomissements, diarrhées et spasmes, et dans les cas les plus sévères, des troubles nerveux. En cas de doute, n’hésitez pas à consulter d’urgence votre vétérinaire !

 

Et, pour les plus frileux, une bonne séance de pantouflage à la maison sera peut-être la seule activité envisageable. Prenez garde toutefois aux foyers ouverts des cheminées qui peuvent causer des brûlures. Soyez également prudents avec les escaliers extérieurs verglacés, sources de chutes, tant pour les bipèdes que pour leurs Lévriers !

Le Greyhound...

Puissance, élégance, noblesse, loyauté... Un grand lévrier qui sait se faire discret. Un athlète calme et facile à vivre... Un compagnon fidèle, pour la VIE !

Contact

Nathalie CLOUX

1, rue des Pierreries

89500 Marsangy

 

03.86.64.14.90

06.81.53.68.15

 

nathalie.cloux@gmx.fr

 

english spoken

si parla anche un po l’italiano

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Nathalie Cloux - Inchydondey Memories Greyhounds